• Sur ton épaule, dort le soleil


    3 commentaires
  •  

    .


    6 commentaires
  • .

     

    .

    Ton départ

     

     

    Départ

     

    Les beaux jours nous quittent tranquillement.  Les brins d’herbe manquant de soleil jaunissent et dépérissent. 

    Sous mes yeux, les arbres parés d'un déguisement s’affichent, colorés sous les grandes coulées de clarté.  Seule,

    je me retrouve au milieu de ce paysage qui se meurt comme mon âme.

     

     

    Les sourires dans mes yeux se sont fanés sous l’averse de mes larmes d’automne et sous le froid de mon

    cœur gelé qui appelle l’hiver. Je ne vis plus dans ses harems du rêve qui m’emportaient dans tes bras. Le

    soleil éteint de ma prison m’enveloppe désormais d’un linceul de deuil. Je ne crois plus au printemps des

    amours ni au bonheur de tes baisers sur ma peau.

     

     

    Tu es parti avec l'envolée du feuillage mais le tourbillon du ciel de mes yeux mire encore ton image.  Je poursuis

    ton ombre endormie dans les bocages qui m'incite à me perdre en ton mirage.  Moment d’extrême euphorie qui

    me parle de toi et qui te cache dans le boisé de mon âme.

    ©Janedeau

    Ton départ

     

     

     

     


    5 commentaires
  • *

     

    Ceci est une poésie érotique et romantique

     

     

     

     

    .

    Ma désaltérante fontaine

     

    Ma désaltérante fontaine

     

     

    Ma désaltérante fontaine

     

     

     

    Ce soir, le ciel nous parle d’amour.

     

    Les étoiles dans nos yeux sont ivres

     

    L’oasis de tes baisers m’abreuve

     

    Dans le cours d’eau de nos délires

     

    Tu accoures boire à ma source

     

    Oh mon désirable amour, oh mon aimé

     

    Vois je me noie en ta fontaine de jouvence.

     

     

     

    Le printemps étincelle sous tes paumes

     

    Le soleil endormi sur ton épaule me berce.

     

    Blotti dans tes bras, j’effeuille tes mots

     

    Chuchotés entre tes milliers de caresses.

     

    Ta voix est comme le murmure d’un ruisseau

     

    Qui dévale sur mes seins des torrents d’euphories

     

    On mon désirable oasis, comme je t’aime.

    ©Janedeau

    Ma désaltérante fontaine

     


    6 commentaires
  •  

    Je vous souhaite à tous un bon weekend


    6 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires