•  

     

    ♥Dédié à Serge♥

    .

    Les friselis de l'océan me parlent de toi

     


    Vois dans les soirs de brume qui tombent sur l'automne


    Comme les friselis de l'océan monotone fredonnent.

    C'est ton nom que j'entends dans la mêlée des vagues,

    Et tes sourires sur l'onde brune qui divaguent.

     


    C'est ses mots du silence que j'analyse et que je lis

    C'est tes regards en songe que je croise dans ma nuit.

    C'est ses dentelles de souvenir qui brodent mes pensées,

    Scellant nos deux âmes vives dans une étreinte échangés.

     


    Les friselis de l'océan me parlent de toi et de nous

    .Écoute comme ce vent dénoué du soir se fait doux

    Comme la nuit tressée de nos rêves se fait délire

    Quand tes lèvres sur mes lèvres se font langoureux désir.

    ©Janedeau

     


    3 commentaires
  •  

    ♥Dédié à Serge♥

     

    Sur les flots, s'en vont mes rêves

     

     

    Sur les flots, s'en vont mes rêves

    Sur les flots, s'en vont mes rêves

     

    Sur les flots, le bleu du ciel vagabonde avec mes pensées

    Plus loin que l'immensité le vent calme du matin m'emporte.

     

    Je revois le nid de notre amour sous des voiles de brume,

    Et ton visage qui se mire dans l'étendue alanguie des vagues

    M'appelle à étreindre la douce errance des souvenirs.

     

    Dans l'aube qui s'avance, tu croises le chemin de mes rêves.

    Tes baisers sur ma peau portent le goût de menthe sauvage.

    Et tes mains sur mes hanches soulèvent les vents du désir.

     


    Toutes les étoiles du monde abordent en mes berges blanches

    Et l'euphorie dans tes yeux me plonge dans le néant


    Sur mon corps, nul chant n'est plus doux que celui du frisson.

     


    Sur les flots, le bleu du ciel clair me recouvre de délires.

    Et c'est ta voix qui résonne dans l'écho de mon ombre.

    ®Janedeau

    Sur les flots, s'en vont mes rêves


    5 commentaires
  •  

    ♥ Dédié à Serge ♥   

    Aux portes de l'automne

    Aux portes de l'automne

     

    Aux portes de l'automne

     

    Au milieu des méandres du ruisseau

    Je cherche ton ombre endormie sous les pierres.

    Je rêve de toi et des voiles bleues qui t'emportent

    Dans la majestuosité des couleurs de l'automne.

    Tu es comme le vent qui m'attire

    Et m'emprisonnes au nid de tes printemps.

    J'aime à contempler ses couleurs corail

    De jaune, rouge et orangé, voile de douceur.

    Paysages infinis reflétés d'immensité.

    Ô ciel azuré,  qui me captive et m'invite

    À suivre l'onde de ta rivière bleu

    Et fermer les yeux pour mieux voir ton image

    Puis imaginer tes sourires à vingt ans.

    J'aurais voulu te rencontrer tellement plus tôt

    Mais il me reste à effacer toutes ses années perdues.

    Et retrouver ce ciel de jouvence caché sous ta paupière.

    L'automne quand je te vois sous les pierres du ruisseau

    Je sais que mon cœur s'est endormi avec toi.

    ©Janedeau

    Aux portes de l'automne


    6 commentaires
  •  

    Consigne B de septembre sur mon forum
    https://merveillespoetiques.forumperso.com/

    Et sur cet autre blog : http://au-gre-des-flots-bleus.eklablog.com/atelier-d-ecriture-c31744938

    Avec les mots suivant :

    Calme / palmes / vient / barque / soir / voir / travers / rideau / visage / me

     

     

    La traversée de mes rêves

     

     

    La traversée de mes rêves


    Le vent calme du soir qui descend sur la plaine

    Endort mes rêves de toi sur les berges.

    Déposant les palmes de ma barque,

    Je viens vers toi l'âme radieuse

    Je veux voir au fond de tes yeux


    Ce monde magique qui t'attire

    À travers la brume de tes désirs.

    Je veux entrouvrir ce rideau effeuillé d'arbre


    pour me blottir dans l'ombre de tes bras.

    Je veux me perdre en tes regards,

    Embrasser ton visage,


    Me souder à tes lèvres à jamais.

     ©Janedeau

    La traversée de mes rêves


    1 commentaire
  • *

     

     

    (Écrit spécialement pour Serge)

    Hearing damage : Thon Yorke (une musique dans tentation dans la saga des Twilight)

     

     

    Il est de ses instants d'euphorie

     

    Il est de ses instants magiques quand vous dormez

    Que se remplit le ciel, de toutes les étoiles de vos yeux.

    La lune ébahie déroule son tapis de rêve somptueux

    Pour mieux éclairer l'onde me menant à vos baisers.

     

    Chantent alors dans mon cœur, les murmures de la nuit

    Comme fredonnent sur ma peau  les refrains de vos vents du désir.

    Le sommeil perdu dans les brumes de l'ivresse me fuit,

    En vos bras, tout un monde de papillon m'attire.

     

    Il est de ses instants de solitude où pleure l'absence

    Où l'âme emprisonnée dans des songes de délire

    Vagabonde sous l'immensité des ciels denses

    Où erre encore mon cœur avec votre souvenir.

    ©Janedeau

    Il est de ses instants d'euphorie

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    .


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique